Lettre du maire

Depuis plus de deux ans, j’évoque la pandémie particulièrement contraignante. Eh bien l’être humain a trouvé pire ou plutôt a fait ressurgir le passé : la guerre.

Nous allons subir tous ses effets pervers, économiques notamment mais nos compatriotes ukrainiens eux, sont sous le feu des bombes. Leur pays est dans le chaos.

Votre conseil municipal a accepté d’une seule voix de mettre à disposition des locaux pour accueillir des familles. Des particuliers se sont également joints à cette solidarité.

Le conseil municipal vient de voter le budget 2022. Celui-ci a décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition qui restent de notre compétence : le foncier bâti et non bâti. L’exécutif que nous sommes ne peux alourdir le poids des impôts. Dépenser moins est possible et nécessaire.

Pour 2022, votre conseil municipal a retenu quelques pistes d’investissement.

Un dossier conséquent est déposé pour la rénovation énergétique du site scolaire. Isolations diverses, changement des huisseries, sont au programme ainsi que le changement des gouttières. Le coût fleurte les 200 000€ auquel il faudra ajouter le traitement du radon. Celui est présent depuis l’ouverture de l’école en 1889 mais est devenu, d’après d’éminents spécialistes, dangereux en 2022 !!!

Ces travaux entrent dans le cadre de la transition énergétique. J’espère qu’ils seront subventionnés. Rien n’est moins sûr.

Un forage a été effectué au stade municipal. Un dossier est à l’étude pour constituer une réserve d’eau à usages multiples : arrosage du stade, de la végétation du bourg, connexion du cimetière, etc…

Conformément à notre profession de foi, nous avions prévu la restructuration de la salle des fêtes pour la rendre plus fonctionnelle. Ce projet est repoussé par manque de subvention.

Les financements sont de plus en plus compliqués compte-tenu de leur hiérarchisation au niveau communautaire puis de leur passage en Préfecture.

Les demandes de subventions sont 4 fois supérieures aux crédits à répartir sur le territoire creusois.

Pour l’avenir il faudra constituer des provisions, autofinancer nos projets, sans emprunt et les différer dans le temps

Nous tentons de relancer le marché du mardi afin d’attirer de potentiels clients pour l’ensemble du commerce local. Le stationnement sera moins aisé mais plus proche que les places des parkings des supermarchés.

Le tissu associatif a souffert mais il doit reprendre sa place. Je compte sur vous pour le relancer. La commune vous le savez, sera derrière vous.

Encore et toujours à votre service.

 Jean-Claude Aurousseau

Avril 2022